Maroquinerie recyclée de Catherine Chauvin

Atelier Ratatam

La chambre à air n’avait pas vocation à devenir sac ; elle est rétive à la transformation.Elle demande à être amadouée et jusqu’au bout impose ses contraintes. Or la contrainte aiguise l’imagination et libère la créativité.
Catherine aime profiter de la rondeur du matériau, des cicatrices et des morsures de sa vie antérieure…
Rebut destiné à s’entasser dans les décharges, elle s’applique à lui rendre sa beauté.

Catherine Chauvin

05700 La Piarre

http://www.sacs-en-chambre-a-air.fr/